Une randonnée en "aller/Retour" qui permet de gravir le Pic de Lasnères au départ de Laruns, dans la vallée d'Ossau. Avec ces 1500m de dénivelé c'est une rando costaude, mais qui vous offrira un panorama magnifique sur les vallées d'Aspe et d'Ossau. Il n'y a pas de difficulté particulière, mais la partie entre la Cabane d'Arrioutort et le pic n'est pas balisée, et si comme nous vous choisissez de ne pas passer par le col de la Taillandière et donc de l'attaquer par le nord, il faudra vous faire votre propre trace... La partie balisée du parcours est marquée rouge/jaune.


Distance estimée : 17 km
Dénivelé cumulé montant : 1500m
Temps estimé : 7 à 8h
Numéro carte IGN : 1546 ET

Randonnée effectuée le : 05 Juin 2010

Itinéraire


Itinéraire : de Laruns au Pic de Lasnères



Plan de coupe


Profil : de Laruns au Pic de Lasnères


Détail de la randonnée

Ancolie Commune

Ancolie Commune

Dans la Forêt d’Arrioutort....


Le départ de la randonnée est à Laruns, une petite commune nichée dans la vallée d'Ossau. Juste après la place du centre vous trouverez un parking indiqué sur la droite qui est à quelques mètres du départ de la randonnée. Pour rejoindre le départ du parcours, il faut se diriger vers l'ouest en direction de L'Arrioussé, que l'on doit passer sur un petit pont de pierre. Vous trouverez juste avant celui-ci un vieux panneau en bois indiquant la cabane d'Arrioutort à 3h15.


Après le pont il faut être concentré et ne pas louper le début du chemin qui part sur la gauche, Il y a de nouveaux des panneaux d'indications des différents PR. Si vous passez la réserve d'eau c'est que vous avez était trop loin, si vous en passez une deuxième c'est que vous avez était aussi loin que nous et que vous êtes bon pour crapahuter un bon moment pour retrouver la trace en coupant à travers bois, enfin si vous aussi vous décidez que c'est plus marrant de ne pas revenir sur ses pas...


La montée est en sous-bois jusqu'au plateau d'Arrioutort, ce qui apporte un fraîcheur bien agréable. La montée est parfois raide mais toujours très praticable, quelques passages sont pavés, parfois en forme de rigoles qui servait à faire glisser les troncs afin d'en faire les mâts de la marine royale.


On connaît surtout « le chemin de la mâture » en vallée d’Aspe, à la hauteur du fort du Portalet. Il servit à la descente des troncs de hêtres et de sapins de la forêt du Pacq entre 1772 et 1778. A la suite de l’épuisement des forêts aspoises, la Régie Marine va s’installer à Laruns le 1er octobre 1783. Lire la suite...




Du Plateau D'Arrioutort

Vue du Plateau D'Arrioutort

Vers la cabane...


Le chemin continue de monter et il suffit de le suivre tranquillement. A un moment on passera sur un petit pont qui nous fera franchir le Béteret et sa cascade. Un peu plus loin nous rencontrerons pour la première fois la piste qui mène à la cabane, sans jamais l'emprunter bien que nous la croiserons souvent !! La dernière fois qu'on la croise c'est lorsque la piste forme un gros virage, rester sur votre trace et continuer tout droit sans traverser la rivière, des marquages fourbes et trompeuses se trouvent sur la piste mais il ne faut pas y faire attention...


La dernière partie de la montée avant d'arrivée au plateau est assez raide et la végétation change doucement, on laisse les Ancolies qui nous accompagnée jusque ici pour croiser des Primevères farineuses, des Orchis Mâle, des Scilles printanières et encore plus haut des Gentiane des Alpes avec leur couleur bleu presque irréel !!


Enfin le plateau avec un peu de plat reposant dont il faut bien profiter car la suite s'annonce sportive !!! Vous pouvez faire une halte à la cabane, qui est toujours ouverte au randonneur et qui offre quelques couchages.





Pic de Lasnères

Pic de Lasnères

Mode "Hard Crapahute" On...


De la cabane on voit bien le Pics de Lasnères qui nous attend, il semble tout près... la suite nous prouvera que non^^. Il y a deux façons de rejoindre le pic, l'une passant par le col de la Taillandière, un jolie cascade, une grotte et une résurgence (variante qui est très bien détaillée sur le site de Jean-Paul) et qui se fait par un chemin pour sa plus grande partie. Et l'autre, attaquant le pic par le Nord, plus sauvage et sans trace... celle que nous avons choisie :)


Il y a peu de choses à dire sur cette partie de l'ascension, elle est longue, dure, mais plus vous montez et plus les Pyrénées s'ouvrent à vous. Le panorama vous fera vite oublier la difficulté de la montée. Le chemin que nous avons pris passe une petite barre rocheuse que l'on voit bien d'en bas et qui semble difficile à passer, pas d'inquiétude, un chemin semble avoir était creusé et elle se passe très facilement. Si vous êtes observateur vous verrez même quelques vieilles marques rouge/jaune qui ont été effacées (burinées) qui laissent à penser qu'un chemin existait avant.


La dernière partie est verticale, dans une végétation de buisson et de pâtures, avec quelques champs de jonquilles. Même si elle n'est pas facile à grimper (et encore moins à descendre...) elle est peu rocheuse donc qu'on on glisse on est réceptionné par une épaisse couche de végétation qui évite tous risques de se blesser. Dans un dernier effort on se retrouve au somment du Lasnères, entre les vallées d'Ossau et d'Aspe et entre les communes de Laruns et Aydius dont la limite est indiqué par un bornage communale (une des bornes se trouve juste à côté du gros cairn du sommet). A se stade de la randonnée il faut en profiter au maximum, car après cette pause... il va falloir tout redescendre !!!!




Vue du Adarre

Vue du Montagnon d'Iseye au Pic du midi d'Ossau

Participants

Jean, So et Yannig.