Dans la vallée de Crévoux, au départ du parking du Pont du Plan (plus ombragé que celui dédié au Crachet), voici une randonnée sans difficultés qui nous conduira au petit lac du Crachet.
Le retour s'effectuera par le même chemin.

Distance estimée : 8,4 km
Dénivelé cumulé montant : 580m
Temps estimé : 4h à 4h30
Numéro carte : IGN 1:25000 - 3538 ET

Randonnée effectuée le : 10 juillet 2008



Autres randonnées dans l'Embrunais
: Le Cirque de Morgon - La Cascade de Razis

Itinéraire




Plan de coupe



Détail de la randonnée


Montée vers la cascade du Crachet


Il faut retraverser le pont, pour gagner le 1er parking. Un poteau directionnel invite à suivre un chemin qui serpente entre les clapiers (Tas de pierres empilées au fil du temps pour en débarrasser une parcelle exploitable) et les carrés enherbés (de fauche ou de pâturage). Devenant sentier, il s'élève bientôt en une série de lacets assez rapides. A mi-Hauteur, on traverse à gué deux petites cascades. Vues sur la vallée de la Chalp et Crévoux, et sur le vallon de la cascade de Razis. ce dernier est surmonté par l'alpage qui s'étend du Parpaillon à la Montagne Pellot.
Le grondement nous fait deviner la cascade du Crachet, dont on ne fera qu'apercevoir le chute supérieure à travers les mélèzes.
On débouche alors sur un replat où le torrent se bouscule en bordure de l'alpage fleuri : tour à tour, les orchis, linaigrettes, renouées et géraniums colonisent une parcelle de terrain, tantôt herbeux, rocailleux ou marécageux. Ca et là, les chandelles des asphodèles blancs ponctuent le décor d'une touche d'originalité.
Les marmottes s'éparpillent au moindre signal d'une congénère et se fondent soudain dans le paysage...




Montée vers le lac et retour


Le vallon où trône la cabane pastorale du Crachet (abri préfabriqué en tôle verte du plus bel effet !) est verrouillé en amont, par une barre rocheuse stratifiée et ondulée (bel anticlinal incliné & amorce de synclinal), témoin de l'histoire géologique locale
Le sentier reprend tranquillement son ascension, contournant par la droite le ressaut minéral et rejoignant le déversoir du lac.
Petit lac clair et peu profond, serti dans un cirque d'éboulis et de lapiaz, que dominent les cols du Crachet (sur l'autre versant en contre-bas, le col de Vars), et celui qui mène au petit lac de Lalatcha. Il est alimenté par un puissant torrent (en début de saison), réunion de multiples petits. Il s'offre même une petite crique, protégée par un gros rocher.
Fleurs à profusion, grenouilles et progéniture, marmotte occupée à améliorer le confort de son intérieur en arrachant de grosses "brassées" d'herbe devant chez elle... Calme et quiétude. On a envie de s'attarder... On ne se gêne d'ailleurs pas !
Mais il faut cependant rentrer, et l'on mesure par une descente qui semble ne plus finir, que l'on a
quand même grimpé près de 600m.
Même sentier, autres points de vue, avec un éclairage différent (la cascade de Razis est maintenant
en plein soleil).



Participants


Benoît. Martine, Gene.

Commentaires : Randonnée agréable dans un vallon préservé et assez peu fréquenté...
Evidemment, c'est tout aussi difficile de ne pas prêter attention à la flore que de ne pas regarder le paysage !

Hébergement

Gîte de France à Praveyral, chez Mme Roman. Accueil très convivial.

tél : 04.92.43.54.51