En suivant l'Areuse, dans un sens ou dans l'autre, dans l'ordre ou dans le désordre, voici une petite rando facile et agréable, à faire en famille...
Ce circuit sera apprécié des enfants car il allie l'agrément d'une randonnée tranquille dans un cadre appréciable, et le plaisir du retour en train.

Depuis la haute vallée de la Brévine, nous plongeons vers le Val de Travers, où l'Areuse prend sa source. Direction Noiraigue (village aval de la vallée), où nous allons "parquer" devant la gare.

Nous avons choisi de descendre les gorges, puis de faire le retour en train.


Distance estimée : 11 km
Dénivelé cumulé montant : 100 m ;
Dénivelé cumulé descendant : 300 m ;
Temps estimé : 3h45 en prenant son temps.
Numéro carte IGN : 1163 Travers ; 1164 Neuchâtel

Randonnée effectuée le : 27 avril 2008

Itinéraire

NB : L'itinéraire pédestre est tracé en JAUNE ; le retour en train est en ROUGE.

Plan de coupe



Détail de la randonnée


Les gorges "amont"


Au départ de Noiraigue, on suit donc le balisage jaune "Gorges de l'Areuse, Saut de Brot".
On commence par une "marche d'approche" : 30 mn d'autoroute pédestre, le long de la voie de chemin de fer d'abord, puis on quitte les rails pour descendre au bord du torrent, large et domestiqué.

Enfin, les parois se rapprochent, la descente s'amorce et le chant du torrent s'amplifie...
On franchit une première passerelle au-dessus des eaux bouillonnantes. Le treillis métallique du tablier nous laisse le loisir de profiter du remous sous nos pieds.
Fureur des eaux dégringolant et s'engouffrant dans les abîmes, au ras des murailles : Voici le Saut de Brot.
Retour au calme après le célèbre et néanmoins charmant petit pont de pierre qui enjambe ici l'Areuse.

La vallée ouverte


Dans la vallée redevenue large, c'est à nouveau l'autoroute pédestre.
On longe maintenant une pimpante usine hydraulique avec des géraniums aux fenêtres... (usine d'alimentation en eau de La Chaux-de-Fonds).

La faune est variée : On aperçoit un cingle plongeur, oiseau téméraire et insaisissable, qui se joue des remous léchant le bloc de rocher sur lequel il s'est posé ; une grenouille cracheuse, un lézard affamé et un autre raccourci...

D'un seul coup, il y a foule ! Les rangs des bipèdes se resserrent... Nous arrivons au hameau des "Champs-du-Moulin", déservi à la fois par le train et par la route.
Ce hameau est réputé pour avoir accueilli durant quelques jours (en 1764) Jean-Jacques Rousseau, et pour son auberge (le Restaurant de la Truite).

Enfin, au bout de presque 2 km, après quelques marches, un passage secret dans le rocher, au bout duquel se perçoit un grondement grandissant...
...Retrouvailles avec les gorges sauvages !

Les gorges "aval"


Régal à chaque détour de sentier, au ras de l'eau ou en surplomb d'un encaissement impressionnant et rugissant...

Après le pont de la Verrière, suivez le conseil de la flèche jaune (10 mn) pour aller voir la chute du même nom... Ça mérite le détour !
On passe ensuite sous un surplomb humide où vous aurez droit, quoi que vous fassiez, à une petite douche (froide mais gratuite)...
Comme on fait son lit on se couche... Celui de l'Areuse est parsemé de blocs entre lesquels elle cascade, rugissante...
Le chemin s'élève brusquement, et on franchit le canyon devenu très étroit, par une passerelle métallique (à touristes) qui jouxte une passerelle naturelle (à bestioles).
Entre les deux parois, tout au fond : l'abîme menaçante et grondante...

Au Pont des Clées, la tentation serait grande de se laisser glisser dans les bassins d'une belle transparence bleu-vert...
Ne perdons tout de même pas de vue que nous sommes dans le Jura...gla, gla !
Mais voici que le torrentueux s'assagit, la vallée s'ouvre sur d'autres horizons que nous n'explorerons pas cette fois, car nous entamons la remontée vers Bôle.

Au bout de la dernière grimpette, dernière récompense : belle vue sur le lac de Neuchâtel, avec les Alpes en arrière plan !
A l'entrée de Bôle, nous sommes tombons en arrêt devant l'illustration parfaite de l'honnêteté et de la confiance suisse : Dans l'embrasure d'une porte de grange, en libre-service, bien ordonnés et présentés, un grand choix de livres d'occasion et des œufs frais !
Faites votre choix, servez-vous et glissez vos p'tits sous dans la fente...
(y'a que chez nos voisins Suisses que l'on peut voir ça !)

Gare de Bôle au bout de la ligne droite : 2,2 FS en 1/2 tarif, 4 FS plein tarif, pour retourner à Noiraigue...

Participants

Benoît, Jackie, Claude, Gene

Commentaire : Extra journée... Ben (8 ans) n'a presque pas râlé !