Difficile de noter la difficulté d'une randonnée de manière objective. Pourtant, maintenant que le nombre de topos s'étoffe, il est devenu important d'établir un système de notation permettant une homogénéité des topos.


Pour cela, nous nous sommes basés sur une évaluation de la difficulté sur une échelle allant de 1 à 5 complétée par un système d'icônes permettant d'ajouter quelques précisions si nécessaire.


Décrivons ceci plus en détail :


La difficulté


Remarque préliminaire : plusieurs paramètres peuvent faire changer radicalement la difficulté d'une randonnée : conditions météorologiques dégradées, sac très chargé, fatigue physique des jours précédents pour les boucles sur plusieurs jours...


La difficulté est notée de 1 à 5 randonneurs, 5 correspondant au plus fort niveau de difficulté :

Cette randonnée est abordable pour tout le monde, idéal pour découvrir cette activité. Elle correspond à un dénivelé < 400 m ou un temps de marche < 3 heures


Cette randonnée présente une difficulté mineure, elle correspond à un dénivelé de 400 à 600 m ou 3 à 4h de marche. Elle reste cependant accessible à toutes personnes un minimum sportive.


Cette randonnée s'adresse à un public d'initiés avec des dénivelés de 600 à 800 m ou un temps de marche compris entre 4 et 6h.


Remarque : Les deux derniers niveaux de difficulté s'adressent à un public de randonneurs confirmés, à éviter pour une première expérience de la montagne si vous voulez profiter de votre sortie. Pour ces deux niveaux, des passages difficiles ou techniques peuvent être signalés. Si ces passages sont vraiment délicats, une randonnée qui devrait être notée 4 randonneurs sur le critère de dénivelé ou temps de marche sera notée 5.


Cette randonnée est à réserver à un public averti et sportif. Celle-ci présente un dénivelé de 800 à 1000 m ou une temps de marche de 6 à 8h.


Randonnée de confirmés, elle présente un dénivelé > 1000m ou un temps de marche > à 8 heures. Elle peut nécessiter un équipement spécifique (piolet,...) ou se pratiquer sur un terrain très difficile.


Le système d'icônes supplémentaires

Ce système sera surement amené à évoluer en fonction des besoins et des idées, d'ailleurs si vous en avez n'hésitez pas à nous contacter :) Actuellement, voici les icônes supplémentaires que vous pouvez rencontrer :


: il y a un danger spécifique à signaler : passages délicats ou vertigineux, éboulis,... Pour avoir plus d'information sur le danger il suffit de laisser votre souris sur l'icône et une bulle apparaîtra.


: la randonnée nécessite un équipement spécifique : piolet, crampons, cordes, lampe frontale... Pour avoir plus d'informations sur l'équipement nécessaire, il suffit de laisser votre souris sur l'icône et une bulle apparaîtra.


: Petite icône spécifiant que c'est une randonnée coup de cœur. C'est bien sûr peu objectif, mais c'est un moyen d'indiquer aux lecteurs que le rédacteur à particulièrement apprécié cette randonnée.


: C'est peut-être grâce à cette icône que vous lisez ces pages. Dès que vous êtes perdu cliquez dessus pour obtenir de l'aide.



Les puces

Si vous avez déjà fait un tour, vous avez sûrement remarqué qu'il y avait quelques puces au nom pas toujours très parlant lorsqu'on ne sait pas ce que c'est, voici un petit guide :


Puce Galerie : elle permet d'accéder à la galerie associée au topo que vous êtes en train de lire, un petit clic et vous revivrez notre randonnée en images.


GPX (GPS eXchange Format) : est un format de fichier permettant l'échange de coordonnées GPS, c'est un format très courant, qu'il est facile ensuite de convertir si votre GPS n'est pas compatible. Clic droit sur la puce puis Enregistrer la cible sous...


KML (Keyhole Markup Language) : est le format de fichier utilisé par Google dans ses applications Google Earth, Google Map,... Pour en profiter, installer tout d'abord Google Earth, puis cliquez sur la puce KML, notre randonnée s'ouvrira en 3D dans Google Earth !!